N’ayez pas peur de l’argent

14 décembre 2018par Veterinary Management Campus

Bridget Bain – DVM360 – 14/11/2018

Comme la majorité de la profession, vous n’êtes pas vétérinaire “pour l’argent”, cependant vous devez tenir compte de contingences financières pour pratiquer au mieux votre métier de vétérinaire. Voici quelques bonnes résolutions pour l’année 2019 qui s’annonce.

D’abord vos finances personnelles

Tenir un budget est un bon moyen de mieux gérer ses finances personnelles. Cela permet à la fois de rembourser la dette de votre prêt d’étudiant vétérinaire mais aussi de voir comment financer des vacances bien méritées. Il est en effet important de savoir combien vous dépensez chaque mois / chaque année et comment vous le dépensez.

Projetez-vous dans votre carrière actuelle et ses futures évolutions. Etablissez un plan pour y parvenir. Cela peut parfois passer par un changement de travail ou de lieu de travail.

Enfin, pour que vos finances personnelles se portent bien, il est important d’avoir une bonne culture générale pour tout ce qui concerne la gestion de cet argent personnel. Il existe des formations en ligne ou des conférences qui peuvent vous en apprendre beaucoup.

Mettez de l’ordre dans les finances de votre établissement vétérinaire

Examiner les bilans comptables, planifier les recettes et les dépenses, fixer des objectifs réalistes pour donner une direction à la gestion financière de votre clinique.

Il est nécessaire d’étudier ses concurrents et le marché local pour mieux estimer les volumes d’activités disponibles pour votre établissement vétérinaire. L’observation des tendances économiques nationales voire mondiales peut également avoir une influence sur votre stratégie.

La mise en place de tableau d’indicateurs de performance clés est indispensable ainsi que le suivi régulier de ces chiffres. Le chiffre d’affaire, les dépenses, le nombre de consultation, le nombre de clients ou les ventes sont autant d’indicateurs de base que vous pouvez compléter avec vos propres indicateurs.

La recherche de nouvelles opportunités de revenus est un dernier point important pour développer financièrement un établissement vétérinaire : l’observance et la mise en place de programme de médecine préventive sont, par exemple, des outils intéressants pour cela.

Misez sur votre équipe

Tous les membres de l’équipe contribuent au succès. Il est important de vérifier qu’il y a un personnel suffisant en nombre et en qualité pour la clinique. Le sous-effectif peut vraiment freiner le développement d’un établissement vétérinaire.

Faites en sorte d’être performant pour vos processus d’intégration, de formation, d’évaluation des performances et de constitution de vos équipes.

De bonnes habitudes à prendre tôt

Pour les étudiants en médecine vétérinaire, les décisions que vous prenez aujourd’hui affecteront parfois votre santé financière pour les années à venir. Ainsi, les étudiants doivent aussi établir un budget. Créez un budget chaque semestre et décidez à l’avance combien vous allez dépenser en loyer, en nourriture et en divertissement.

Si vous empruntez de l’argent pour vos études, souvenez-vous que vos prêts commencent à générer des intérêts dès le début. Si vous étudiez en première ou en deuxième année, cela signifie que vous allez ajouter des intérêts à votre dette pendant deux ou trois ans avant de rembourser votre prêt.