Immersion chez Théo, éleveur robotisé de demain

10 septembre 2018par Campus du Management Vétérinaire

Connecté et piloté, l’éleveur de demain a un travail facilité qui favorise le bien-être animal. Théo est éleveur, il a 32 ans et est né en l’an 2000. Il a un beau troupeau de 650 vaches laitières et est aussi Youtubeur.

Avant son petit déjeuner, Théo vérifie sur l’application smartphone de gestion de son élevage que ses vaches vont bien, il regarde quelles sont les alertes zootechniques et les interventions planifiées pour la journée. Il a un tableau de bord en temps réel qui lui permet de suivre l’activité de ses animaux dans ses bâtiments.

Toutes ces informations sont recueillies sur les machines, robots et à l’aide de différents capteurs et caméras de son élevage. Les données sont partagées avec d’autres structures et organismes agricoles ainsi que des instituts de recherche, universités et bien sûr, avec son vétérinaire. Il peut ainsi optimiser ses performances grâce à une gestion précise.

Tous les mois, il rassemble, avec son vétérinaire, les intervenants de l’élevage pour faire un point sur son activité et améliorer ses résultats.

Le reste de la journée, Théo est au contact de ses vaches. L’œil professionnel de l’éleveur reste le meilleur capteur ! Son bâtiment est déjà curé et paillé, il peut se concentrer sur la prévention et le bien-être de son troupeau.

Théo a souvent son téléphone portable à la main. Il jette un œil sur sa page Facebook et son compte Youtube et répond aux quelques commentaires. Théo a ouvert son élevage au public grâce aux réseaux sociaux. Il y présente de courtes vidéos où il explique à ses followers, des consommateurs, ce qu’est un élevage de vaches laitières et son travail au quotidien. Il est fier de partager son bien-être et celui de ses animaux.

La vie de Théo est bien différente de celle de son grand père ! Et Théo ne dit jamais « C’était mieux avant » pour cause… A la fin de la semaine il part en vacances en Corse… Mais chut, il ne voulait pas qu’on en parle !