Développement de l’assurance santé animale : l’approche gagnante

Certaines structures vétérinaires sont plus performantes que d’autres pour ce qui concerne la proportion d’animaux assurés dans leur clientèle. Rien de magique à cela, simplement une approche différente, visiblement plus efficace.

1. S’affranchir des idées reçues :

Les vétérinaires qui comptent la plus grande proportion d’animaux assurés parmi leurs clients se sont affranchis des principales idées reçues qui circulent au sein de la profession :

–  « l’assurance santé animale n’est pas rentable, par conséquent je ne la recommande pas à mes clients. En revanche, je leur suggère de mettre un peu d’argent de côté tous les mois ». Le propos est très certainement sincère et bienveillant mais témoigne aussi d’une confusion : l’objectif d’un contrat d’assurance n’est pas d’être rentable pour son souscripteur, mais bien de le protéger des conséquences liées à la réalisation d’un risque.

Menu
Secured By miniOrange