La créativité comme moteur de l’attractivité

7 juin 2017par Campus du Management Vétérinaire

Rendez-vous à Pipriac en Ille-et-Vilaine, petite commune de 3700 habitants, à 40 km de Rennes et 20 km de Redon à la Clinique Vétérinaire de la Pierre Bleue. La clinique, moderne et spacieuse, attire l’oeil immédiatement. Visite guidée avec le Dr Emmanuel Lange, l’un des associés à l’origine du projet.

Dr Lange, pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours ?

Dr Lange : Je suis diplômé d’Alfort en 1993. Après avoir exercé 2 ans en canine pure, je me suis associé à Pipriac, où j’ai d’abord fait de la pratique mixte avant de retourner en canine, où j’exerce depuis 12 ans.

Nous sommes 7 vétérinaires associés et 3 vétérinaires salariés, soit 10 temps-pleins, sur 2 cliniques, à Guipry et Pipriac, avec une activité mixte canine, bovine, équine. Nous avons décidé de séparer nos activités, avec des vétérinaires canins purs et des bovins/ équins purs, pour apporter un meilleur service à nos clients.

La clinique dans laquelle nous sommes est vraiment originale, comment est né le projet ?

Dr Lange : À l’époque de la construction de la clinique de Guipry en 2003, nous avions fait un cahier des charges plutôt technique et avions esquissé un projet. L’architecte avait repris notre croquis tel quel sans réelle plus-value.

Pour la clinique de Pipriac, nous avons donc réalisé un cahier des charges très précis, en analysant les flux entre la zone publique et la zone technique. Nous voulions allier l’esthétisme du bâtiment et le côté fonctionnel, avec un souhait majeur : que la structure joue sur la luminosité et la transparence.

Nous avons mis en concurrence 2 architectes, l’un d’entre eux a parfaitement compris nos besoins et nous a proposé la clinique actuelle. Nous nous sommes également appuyés sur les compétences d’un spécialiste de l’aménagement intérieur pour nous guider dans les flux et l’aménagement de l’espace public.

Pouvez-vous décrire les spécificités de cette clinique ?

Dr Lange : Elle est très claire, avec des grandes baies et un couloir central totalement vitré qui sépare la zone publique de la zone technique.

 

L’accueil est séparé en plusieurs zones : 2 comptoirs d’accueil distincts canin et rural, pour pouvoir mettre en avant les produits spécifiques répondant aux besoins des clients ciblés, une zone dédiée à l’alimentation des animaux de compagnie, et enfin, une zone d’attente. De cette salle d’attente, les clients peuvent apercevoir, à travers les baies et le couloir central vitrés, la salle de préparation à la chirurgie et plus loin le bloc opératoire, pour plus de transparence sur nos actes.

 

Le chenil, séparé en plusieurs zones (chiens, chats) est directement accessible de la salle d’opération, pour plus de facilité. Deux autres zones d’hospitalisation sont dédiées d’une part aux animaux traités en chimiothérapie et d’autre part aux animaux contagieux. Le couloir vitré dessert également 3 salles de consultation, dont une qui dispose d’un accès direct de l’extérieur pour pouvoir faire entrer directement les animaux blessés sans passer par l’accueil. Enfin, nous avons une zone couverte pour accueillir les chevaux, avec un box à poulain qui permet d’accueillir les juments et leur poulain en examen gynécologique avant saillie.

« Nous voulions allier l’esthétisme du bâtiment et le côté fonctionnel, avec un souhait majeur : que la structure joue sur la luminosité et la transparence…»

Vous avez construit cette clinique il y a 6 ans et elle reste très moderne !

Dr Lange : Le projet a été pensé pour développer notre activité canine, tout en conservant notre activité rurale conséquente.

Nous avons tout d’abord cherché à prendre en compte la relation avec nos clients canins et ruraux et la façon dont nous pouvions répondre au mieux à leurs besoins. C’est à partir de cet état des lieux que nous avons bâti le projet, raison pour laquelle encore aujourd’hui, il répond aux attentes différentes de nos clients canins et ruraux.

Par exemple, le fait d’avoir 2 accueils distincts a un peu surpris au départ, y compris nos ASV, qui craignaient de faire beaucoup d’aller-retour, mais finalement, tout le monde a été conquis et le niveau de service a augmenté.

Concrètement, votre clinique est-elle un atout pour attirer les jeunes vétérinaires ?

Dr Lange : oui, clairement, la modernité de la clinique permet de compenser en partie sa localisation géographique, éloignée des grandes villes, qui peut être contraignante pour des jeunes. Au-delà de l’architecture de la clinique, ce sont aussi les actions de formation que nous mettons en oeuvre pour les associés, salariés et ASV qui attirent les jeunes.

En plus de nos formations techniques pour améliorer le service médical et chirurgical, nous avons suivi des formations en RH, en comptabilité/ gestion et en marketing. Par ailleurs, nous nous efforçons de proposer le meilleur service technique à nos clients (par ex : cardiologie en référé, ovario en cœlioscopie, médecine interne cancérologie…).

La clinique de la Pierre Bleue a sa page Facebook, quel intérêt y voyez-vous ?

Dr Lange : Nous sommes effectivement présents sur les réseaux sociaux, nous avons un binôme vétérinaire/ ASV qui se charge des publications. Il nous semble important d’y être pour toucher la jeune génération de clients, qui cherche un contact différent avec leur vétérinaire.

Il est difficile de mesurer la portée réelle de nos publications, mais cela a un impact, puisque certains clients viennent accompagnés de leurs enfants qui veulent rencontrer Nuage la mascotte de la clinique !

Si c’était à refaire, que feriez-vous différemment ?

Dr Lange : Nous imaginerions probablement un espace d’attente chat distinct de l’espace d’attente chien. D’ailleurs, nous sommes en pleine réflexion pour faire évoluer dans ce sens l’espace d’accueil, c’est pour bientôt ! Pour le reste, la clinique reste conforme à nos besoins et très agréable et pratique au quotidien.