En pratique : mettre en place une activité vétérinaire exclusivement féline

22 mars 2019par Campus du Management Vétérinaire

Régulièrement, la CMV News vous propose l’interview d’un membre d’une équipe vétérinaire pour vous aider à développer votre activité à travers des conseils pratiques.

Ce mois-ci, Cyril Berg, vétérinaire fondateur de Mon Chat et Moi et gérant de deux établissements vétérinaires dédiés aux chats près de Nantes, nous parle de ces patients et leurs propriétaires.

 

Quel parcours vous a fait évoluer jusqu’à devenir vétérinaire gérant d’établissements vétérinaires exclusivement félins ?

Cyril Berg : je suis sorti de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes en 1998 avec un profil plutôt mixte donc très éloigné du monde félin. Je me suis associé en 2002 dans la région des Pays de Loire et j’ai ainsi exercé pendant dix ans en pratique vétérinaire mixte.

J’ai progressivement eu envie de développer un nouveau projet plus personnel et innovant pour faire en sorte de pousser au maximum les possibilités d’accueil du chat dans les établissements vétérinaires car je ressentais un besoin de certains propriétaires en ce sens. De plus, j’ai toujours apprécié les chats à titre personnel au point même de publier, début 2019, un livre où je me mets à la place d’un chat (Chat Alors ! Editions Idéo).

Comment s’est organisé la mise en place de cette activité féline ?

Cyril Berg : j’ai d’abord commencé par un stage chez des consœurs parisiennes qui possédaient une clinique vétérinaire exclusivement féline afin de valider mon intérêt personnel pour cette pratique. Cela a confirmé mon projet car l’aspect calme et l’abord particulier du chat et de son propriétaire m’ont vraiment plu.

J’ai ensuite réalisé une étude de marché pour définir quelle grande ville serait à même d’accueillir mon projet. Nantes répondait à ces objectifs et le local trouvé était bien situé, dans une zone passante tout en permettant de se garer facilement.

J’ai donc fondé la 1ère Clinique Mon Chat et Moi en 2012 en travaillant énormément sur l’identité visuelle pour bien me différencier. L’architecture des locaux est bien entendu adaptée, pour accueillir dans une ambiance cocooning les chats et leurs propriétaires.

 

Concrètement, quelles sont les différences avec une activité non exclusive ?

Cyril Berg : le fait de ne se consacrer qu’aux chats permet d’aller plus loin dans leur prise en charge et d’avoir une connaissance plus fine de leur santé, leur comportement et leurs propriétaires.

Dès l’entrée, nous proposons une salle d’accueil, plus qu’une salle d’attente avec des canapés cosy, de belles photos géantes de chats, le tout dans le calme et avec de petites attentions comme un café pour le propriétaire. Les consultations standards durent 30 minutes pour bien prendre le temps d’écouter le propriétaire et laisser le temps au chat de se détendre.

Notre salle de consultation est faite pour favoriser le dialogue, avec une table en simili bois qui sert de bureau, qui fait que l’on peut examiner l’animal, discuter avec son propriétaire et noter certains éléments sur notre ordinateur sans avoir à bouger.

Nous cherchons à limiter les facteurs de stress également au niveau de nos tenues (pas de blouse blanche) et même des lumières (pas de néon).

En hospitalisation :

  • les boxes respectent des normes spécifiquement félines pour que le chat soit à l’aise
  • des zones de repos, de jeu et d’élimination bien séparées sont prévues
  • les portes sont vitrées pour que le propriétaire n’ait pas l’impression de laisser son chat « en prison »
  • tout est fait pour que l’ambiance soit feutrée.

chat

Votre équipe a-t-elle une formation spécifique pour accueillir spécifiquement les chats ?

Cyril Berg : effectivement, il est important que l’ensemble de notre équipe, vétérinaires comme ASV, possèdent des connaissances et des réflexes parfaitement adaptés aux chats, car forcément nos clients sont plus exigeants et attendent ce niveau de compétences.

Nos premières ASV ont été en stage dans des cliniques exclusivement félines au début. Par ailleurs, nous nous appuyons beaucoup sur les publications de l’International Society of Feline Medecine (ISFM) et de l’American Association of Feline Practitioners (AAFP).

Nous suivons les recommandations du Label Cat Friendly Silver et nous sommes en voie de passer au niveau Cat Friendly Gold.

Enfin, nous avons de nombreuses procédures internes qui précisent comment nous devons accueillir les chats et nous nous servons également de ressources de plus en plus nombreuses fournies par les partenaires de la profession (comme le programme Cattitude de MSD Santé Animale par exemple).

Nous sommes également en recherche permanente de recrues vétérinaires ou ASV passionnées par les chats et la conduite de projet pour développer Mon Chat et Moi.

 

Et les clients, que pensent-ils de cette pratique exclusivement féline ?

Cyril Berg : C’est un concept nouveau en France donc cela a pris du temps avant de trouver notre clientèle. De plus, la médicalisation du chat est encore peu développée. Il a donc fallu être patient et communiquer sur notre spécificité.

Au début, ce sont surtout des propriétaires qui n’avaient pas encore médicalisés leurs chats qui sont venus. Nous avons mis deux à trois ans avant d’atteindre une vitesse de croisière et constituer notre clientèle initiale.

Cependant, notre seconde clinique, ouverte fin décembre 2018, semble démarrer beaucoup plus vite, ce qui montre bien qu’en quelques années, les mentalités et notre savoir-faire ont évolué.

 

Quels conseils donneriez-vous pour ceux qui voudraient se lancer dans une activité exclusive féline ?

Cyril Berg : Être patient et avoir les reins solides sont probablement les deux points principaux car ce type d’activité met toujours du temps à démarrer par rapport à une activité vétérinaire généraliste.

Par ailleurs, il est indispensable de faire une étude de marché et de se faire accompagner par des conseils en stratégie qui connaissent le monde vétérinaire (Philippe Baralon dans mon cas pour Mon Chat et Moi).

Enfin, il est vraiment important d’aller discuter ou pratiquer lors d’un stage avec des vétérinaires exclusivement félins avant de se lancer pour valider son intérêt et son projet. Le Groupe de Réflexion et d’Intérêt Félin dont je fais partie et qui regroupe des praticiens exclusivement félins a d’ailleurs un groupe Facebook qui permet de « féliniser » sa pratique ou plus, cela peut être un premier pas.

 

Dr Cyril Berg

Mon Chat et Moi

37 Route de Rennes

44700 Orvault

drberg@monchatetmoi.fr